Le lifting cervico-facial : Chirurgie du visage et du cou

Le lifting cervico-facial

Le faciès est la première partie du corps qui souffre des dommages du vieillissement. Le lifting cervico-facial est un acte de correction chirurgicale qui se propose d’affiner le pourtour du visage, en supprimant les ridules et les affaissements cutanés sur les tempes, les pommettes et le cou. Quelques mesures de précaution sont à prendre, avant l’opération.

Les points importants à savoir sur le lifting cervico-facial

Le lifting cervico-facial renvoie à un toilettage chirurgical du visage. Il se propose de restaurer l’ovale du visage, de retirer les rides et les sillons temporaux, de raviver les sourcils fatigués, et de défriper les joues et les bajoues. Pour parvenir à ce résultat, il consolide la peau et les muscles autour du visage et du cou. L’opération produit un effet de rajeunissement remarquable : le visage retrouve sa fraîcheur naturelle, sans une modification structurelle de l’anatomie.

Qui peut bénéficier de ce traitement plastique ?

  • Les femmes soucieuses de leur beauté, qui accusent un relâchement cutané dans la région du cou ainsi qu’un excédent de gras au niveau des pommettes.
  • Les filles âgées de plus de 20 ans, qui présentent des ridules faciales prématurées sous l’action des rayons solaires.

Avant l’intervention

  • Il est conseillé d’interrompre toute thérapie médicamenteuse, 10 jours avant l’opération. Les comprimés à base d’aspirine sont absolument à bannir.
  • Evitez d’avaler de la nourriture 6 heures précédant l’intervention
  • La veille du lifting, prenez soin de nettoyer votre chevelure
  • Enfin, il est fondamental de s’offrir un congé de 10 à 15 jours, la durée de fermeture des cicatrices et de résorption des douleurs étant de deux semaines en moyenne.

A propos de l’opération proprement dite

La retouche chirurgicale des disgrâces d’ordre cervico-facial traite plusieurs parties du visage, par opposition au lifting du visage à cicatrice courte. La remise en tension des muscles est suivie de sutures en forme de boucle. L’intervention cible électivement les muscles du cou, des bajoues, des tempes ou des pommettes. Si les graisses s’accumulent autour d’une portion spécifique du visage, le chirurgien procède à une lipoaspiration. Le délai de récupération de la personne est fonction de l’étendue et de la profondeur des incisions. D’une manière générale, le patient a besoin d’une durée de convalescence plus longue qu’avec le mini-lift, et des douleurs peuvent être ressenties durant les premiers jours de la phase post-opératoire, dans le cou ou au-dessous du lobe de l’oreille. Le gêne se produit surtout lors de la mobilité de la tête, mais il cessera au bout de 2 semaines.