LA RHINOPLASTIE DE PRÉSERVATION PARIS : REFAIRE SON NEZ SANS TOUT CASSER

rhinoplastie paris

La rhinoplastie de préservation ou de conservation ou « preservation-rhinoplasty » est une nouvelle méthode chirurgicale de rhinoplastie qui a pour but de préserver les structures du nez (peau, cartilages, nez). Il s’agit de refaire un nez sans dénaturer un visage donc totalement dans l’air du temps.

La rhinoplastie de préservation, de quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit comme son nom l’indique de la rhinoplastie qui vise à préserver la nature d’un nez plutôt que de le restructurer.

En utilisant cette technique, on préserve les structures de base du nez :

  • La peau : Les décollements de peau sont limités
  • La graisse : On ne dégraisse pas le nez
  • Les cartilages : On abaisse et plicature chaque cartilage plutôt que de le couper
  • L’os : On enfonce la voute osseuse plutôt que de la couper

Cette méthode s’oppose ainsi à la rhinoplastie structurelle, qui vise à reconstruire le nez sans en préserver ses structures (rhinoplastie voie ouverte, rhinoplastie ultrasonique, etc.)

Le principe de cette technique est de remodeler le nez plus que de le casser pour le reconstruire. Le chirurgien agit en profondeur pour retirer l’excèdent afin de permettre d’enfoncer la voute ostéo-cartilagineuse du nez.

Il existe plusieurs techniques et types de rhinoplasties de conservations ou preservations ou préservatives:

  • La Teorhinoplasty.
  • La SPQR :  Symplified Preservation Quick Rhinoplasty.
  • Le Tetris technique.

Les grands experts internationaux sont unanimes, la rhinoplastie de préservation est l’avenir de la rhinoplastie…

 

Quel est le patient idéal pour une rhinoplastie de préservation ?

La rhinoplastie de préservation est réalisable dans la majorité des cas et donne des résultats très naturels.

Cette technique permet de corriger un nez trop long et/ou une bosse et/ou une pointe trop large (bulbeuse) et/ou une chute de la pointe.

Elle est réservée au patient qui n’a pas subi d’intervention sur le nez : il s’agit alors d’une « rhinoplastie primaire ».

Pour le patient qui a déjà subi une rhinoplastie, il n’est pas toujours possible de réaliser une rhinoplastie de préservation et la technique classique est souvent privilégiée : il ‘agit d’une rhinoplastie secondaire ou structurelle.

La philosophie de cette méthode est de préserver au maximum la structure existante du nez et de corriger simplement le défaut apparent.

Cette intervention peut être réalisée à tout âge, une fois que la croissance osseuse et cartilagineuse du nez est terminée : vers l’âge de 15-18 ans.

Le Docteur Jerry LEVY, est chirurgien esthétique à Paris, spécialiste de la rhinoplastie de préservation et pratique régulièrement et dans la majorité des cas une rhinoplastie de préservation des structures du nez

 

Quels sont les avantages de la rhinoplastie de conservation ?

Une simplification, fiabilisation et standardisation de la rhinoplastie :

  • Une préservation de l’apparence du nez, ce qui est moins risqué et traumatisant pour le patient.
  • Pas de cicatrice visible puisque la technique est réalisée par voie fermée et les cicatrices cachées à l’intérieur du nez.
  • Moins d’œdème et de bleus en post-opératoire puisque les décollements cutanés sont minimisés par la technique qui génère une récupération plus rapide
  • Pas de mèche puisque l’on capitonne l’intérieur du nez avec des fils.
  • Pas d’attelle nécessaire puisque l’architecture du nez (arche du dorsum) est préservée.
  • Des suites post-opératoires plus simples.
  • S’il y a des retouches, il s’agit principalement d’irrégularités osseuses qui peuvent être rappées sous anesthésie locale (10-15 min).

 

Quels sont les contraintes de la rhinoplastie conservatrice ?

  • Peu de chirurgiens sont formés à cette technique. Uniquement 20 % des chirurgiens pratiquent régulièrement la « rhinoplastie conservatrice ».
  • Cette méthode ne permet pas d’agrandir le nez en surélevant la pyramide nasale, comme ce qui est fréquemment demandé pour la rhinoplastie chez les patients asiatiques.
  • La récidive de bosse peu parfois apparaitre quelques semaines après l’intervention. Elle est due à un effet ressort, qui fait remonter l’arche du nez. Cette complication est facilement traitée par un râpage de la bosse résiduelle sous anesthésie locale (durée 15 min).

 

Quel sont les modalités pour réaliser une rhinoplastie de préservation ?

Avant l’intervention de rhinoplastie de préservation :

Il est nécessaire de consulter un chirurgien esthétique à Paris, un spécialiste de la rhinoplastie de préservation.

Le prix de la première consultation avec le Docteur Jerry LEVY est de 100 euros.

Lors de cette première consultation le Docteur Jerry LEVY vous proposera une simulation 2D ainsi que les explications sur la rhinoplastie de préservation pour mieux appréhender les modifications à apporter sur votre nez.

Le prix de cette intervention est le même qu’une rhinoplastie classique entre 6000 et 8000 euros.

Il s’agit dans la plupart des cas d’une chirurgie esthétique sans prise en charge de la sécurité sociale.

En cas de gêne respiratoire par obstruction nasale en lien avec une déviation de la cloison nasale visible au scanner, une prise en charge par la sécurité sociale est possible.

Après l’intervention de rhinoplastie de conservation :

Il n’y a pas de mèche à enlever seulement une mouchette à garder 24-48h pour éviter de tacher vos vêtements.

Il n’y a pas de cicatrices externes dans la plupart des cas.

Il faut laver le nez avec du sérum physiologique et du Sterymar tous les jours.

Il faut dormir avec la tête surélevée pendant 48h.

Il ne faut pas se moucher ou éternuer pendant 3 semaines.

La pratique du sport est déconseillée pendant 3 semaines.

 

Les conseils du spécialiste :

L’avantage de cette technique est qu’en préservant l’architecture du nez, le nez est stable d’emblée et ne risque pas de se modifier au moindre petit choc après l’opération.

Il est important de noter que le résultat définitif de la rhinoplastie est appréciable entre 6 et 12 mois après l’intervention, notamment au niveau de la pointe du nez, ou l’œdème post-opératoire prends du temps à se résorber. Il faut savoir être patient en matière de rhinoplastie.

Lorsqu’un nez est multi-opéré, il est préférable de réaliser une rhinoplastie classique pour mieux voir les structures détruites et pouvoir les reconstruire.

Il est important de consulter, à Paris, un chirurgien plasticien et esthétique qualifié pour réaliser une telle intervention. Il faut se méfier des offres de certains sites étrangers (Tunisie, Turquie…) qui banalisent cette procédure, avec des prix souvent beaucoup trop bas par rapport au travail réalisé.

Les avis Google ou Doctolib peuvent être de bon conseil pour sélectionner un médecin compétent et qualifié pour réaliser cette procédure.