Intervention de chirurgie esthétique des paupières

de chirurgie esthétique paupières

Les progrès en matière de chirurgie réparatrice et esthétique ont permis à de nombreuses personnes, soucieuses de leur apparence physique , de refaire certaines parties de leur corps ou de leur visage. Cependant recourir à la chirurgie esthétique n’est pas toujours un acte anodin. Comme toute intervention chirurgicale, le risque zéro n’existe pas en chirurgie esthétique. En dépit des risques possibles, des femmes et des hommes préfèrent recourir à ce genre d’intervention pour effacer les signes de l’âge, pour refaire un nez disgracieux ou pour corriger certaines malformations. Dans cet article, l’accent sera mis sur une opération de chirurgie esthétique pratiquée sur les paupières.

La dermatochalasis

La chirurgie esthétique ne s’adresse pas uniquement aux femmes ou aux hommes qui souhaitent modifier leur apparence physique pour répondre aux critères de la beauté et de la jeunesse qu’impose la société. Avoir recours à la chirurgie réparatrice s’impose notamment lorsque certaines malformations deviennent handicapantes, qu’elles soient de naissance ou suite à un accident. On peut recourir à la chirurgie réparatrice des paupières par exemple pour corriger un relâchement des tissus au niveau des paupières. La chirurgie des paupières est pratiquée sur les sujets qui présentent une dermatochalasis, qui est un surplus de peau, au niveau des paupières supérieures et inférieures. Avec l’âge, les tissus de la peau se relâchent et on observe alors un affaissement des paupières du à un excès de peau, et par conséquent des troubles oculaires. La blépharoplastie est alors nécessaire pour corriger cette anomalie qui peut être très handicapante pour le sujet atteint de dermatochalasis. Dans le cas d’un relâchement causé par le vieillissement, l’acte chirurgical aura une visée esthétique et ne peut être pris en charge par la caisse d’assurance maladie.

Comment se pratique cette chirurgie ?

La chirurgie des paupières se pratique couramment pour en finir avec les yeux tombants et tristes. Le chirurgien esthétique va pratiquer des réparations au niveau de la paupière supérieure pour réduire le surplus de peau mais il agira aussi au niveau de la paupière inférieure pour supprimer les poches graisseuses et atténuer les cernes qui donnent au regard un air fatigué et triste. La zone des yeux est une partie très délicate en raison de la peau très fine qui entoure l’œil. Le relâchement de la peau de cette zone intervient avec le vieillissement mais la fatigue et les facteurs héréditaires peuvent en être aussi la cause. Le praticien interviendra sur les deux paupières afin d’optimiser l’harmonie du résultat après l’acte chirurgical.

Se préparer à l’intervention

Le sujet qui doit subir une chirurgie des paupières doit impérativement effectuer une visite médicale et le chirurgien exigera un bilan ophtalmologique qui déterminera si le patient est apte ou non à subir cette intervention. Si le bilan ne présente aucune contre-indication, le patient est prêt à subir la blépharoplastie. L’intervention ne nécessite généralement pas une hospitalisation de plus d’une journée. Pour se relaxer, le patient prendra un médicament avant d’être opéré, ensuite on lui injectera un produit anesthésiant localement, au niveau des paupières, ce qui n’est généralement pas trop douloureux. Le chirurgien délimitera les contours à corriger avant de procéder au traitement de la dermatochalasis. Le praticien supprime les poches graisseuses responsables de l’excès cutané avant de retendre la paupière. Le chirurgien peut également procéder à un lifting des paupières durant la blépharoplastie si le patient en a fait la demande. En effet, traiter la dermatochalasis ne corrigera pas les poches et les cernes sous les yeux d’où la nécessité de pratiquer un lifting qui améliorera l’aspect des paupières pour un résultat plus harmonieux. Le chirurgien peut aussi, en même temps, traiter les autres zones du visage, tel que le comblement des rides et ridules. L’acte chirurgical se déroule dans des conditions très aseptisées et des précautions sont prises pour éviter toute infection au patient devant subir ce genre de chirurgie. L’acte chirurgical , concernant les paupières , dure, en principe 60 minutes.

Après l’intervention

Le patient ressentira certains symptômes qui sont tout à fait bénins et normaux suite au traitement par bistouri de la dermatochalasis. Par exemple, il peut ressentir des irritations de la cornée qui peut faire penser à une conjonctivite. On constatera également un gonflement des yeux et des hématomes, qui disparaîtront progressivement. Afin de soulager le patient, des collyres, qui atténueront ces sensations désagréables, lui seront prescrits pendant quelques jours. Les fils utilisés pour les points de suture sont enlevés en général vers le 5ème jour. Après ce type d’intervention, le patient doit prendre deux semaines de repos. Une activité intense est déconseillée durant quelques jours. Il est recommandé de porter des lunettes de soleil pour se protéger les yeux au moins pendant plusieurs mois. Les lentilles de contact sont également à éviter pendant cette période. Les cicatrices s’accompagnent de rougeurs et de petits kystes, qui s’atténueront avec le temps, toutefois l’exposition au soleil ou encore la consommation de tabac peuvent engendrer une mauvaise cicatrisation. Enfin, des larmoiements peuvent persister pendant quelques temps et disparaître avec l’application de compresses glacées et l’instillation de gouttes oculaires pour réduire les irritations. Les résultats peuvent être observés 5 à 6 mois après le traitement chirurgical et généralement, ils sont satisfaisants dans la majorité des cas même si certaines imperfections peuvent encore persister. Une consultation médicale et un suivi post-opératoire sont nécessaires pour un résultat optimal et définitif.